Plumes Noires Plumes Noires
Collectif Threeleurre
 
FAQ :: Rechercher :: Membres :: Groupes :: S’enregistrer
Profil :: Se connecter pour vérifier ses messages privés :: Connexion

La Route, de Cormac McCarthy
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Plumes Noires Index du Forum -> Plumes Croisées -> Livres et auteurs
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Jack
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Fév 2010
Messages: 1 927

MessagePosté le: Sam 8 Mai - 22:19 (2010)    Sujet du message: La Route, de Cormac McCarthy Répondre en citant

Un monde mort. Tout est brûlé, noir, en cendres. Des cadavres calcinés coagulés au macadam ou tombés en poussière, des maisons abandonnées partout, pillées depuis longtemps par les quelques survivants qui tentent de survivre au milieu du vent froid  qui souffle sur la terre morte. Les rivières sont noires, la mer est noire, tout est noir. La neige tombe grise de poussière, et au milieu de ce décor d'apocalypse, un homme et son petit garçon tentent de se frayer un chemin vers le sud pour échapper au froid, leurs maigres bien entassés dans un caddie de supermarché. Pour survivre, il faut échapper à "ceux qui mangent les autres"... Mais il faut suivre la route, ce ruban qui le guide vers le sud, et permet au caddie de rouler. Là ou les autres circulent aussi. les "gentils" et les "méchants".
Du noir de chez noir.
On s'interroge tout au long du livre. Un style très particulier, avec le strict minimum de ponctuation. Presque pas de virgules, pas de noms, des mots répétés comme des coups de marteau.
 Difficile de ne pas s'identifier à ce couple étrange qui cherche à mettre la tête hors de l'eau noire. On a faim pour eux, soif pour eux, peur pour eux.
A ne pas manquer.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Sam 8 Mai - 22:19 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
@ngel


Hors ligne

Inscrit le: 17 Fév 2010
Messages: 1 522
Localisation: Belgique

MessagePosté le: Sam 8 Mai - 22:28 (2010)    Sujet du message: La Route, de Cormac McCarthy Répondre en citant

Il est sur ma table de chevet ... pas encore ouvert. Je termine "le Singe" de S. King - je reviendrai après lecture.
Après, j'entame Cheveux-de-Feu de S. WOLFS, quelqu'un connaît ??  
_________________
Carpe Diem - Black @ngel


Revenir en haut
Sylvie Wolfs
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 9 Mai - 09:00 (2010)    Sujet du message: La Route, de Cormac McCarthy Répondre en citant



Revenir en haut
Vincent


Hors ligne

Inscrit le: 13 Avr 2010
Messages: 85
Localisation: sens

MessagePosté le: Dim 9 Mai - 09:48 (2010)    Sujet du message: La Route, de Cormac McCarthy Répondre en citant

  on peut se le procurer n'importe ou? ( Cheveu-de-Feu)
   au vue du texte de sylvie que j'ai lu hier ,si Cheveu-de-Feu est de la meme trempe je pense que je vais rester sans voix...


Revenir en haut
Sylvie Wolfs
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 9 Mai - 11:55 (2010)    Sujet du message: La Route, de Cormac McCarthy Répondre en citant

Plus maintenant, il faut me contacter via mail Vincent wolfssylvie@yahoo.fr je t'expliquerai... Smile

Revenir en haut
Vincent


Hors ligne

Inscrit le: 13 Avr 2010
Messages: 85
Localisation: sens

MessagePosté le: Dim 9 Mai - 12:37 (2010)    Sujet du message: La Route, de Cormac McCarthy Répondre en citant

  ok j'en prends bonne note
 a bientot


Revenir en haut
Dramangore


Hors ligne

Inscrit le: 19 Fév 2010
Messages: 1 575
Localisation: où je veux...

MessagePosté le: Jeu 10 Mar - 15:24 (2011)    Sujet du message: La Route, de Cormac McCarthy Répondre en citant

la route... Style indéniablement novateur, indéniablement proche du vérisme (la sincérité dirait Tchanquette) ! mais j'arrive toujours pas à le poursuivre... Pourquoi ? J'suis grave, sûrement !
_________________
"l'écriture est un combat... il y a ses lâches, ses stratèges, ses guerriers, ses héros... seul le temps nous éclairera sur leur véritable rôle !"
Moi


Revenir en haut
Jack
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Fév 2010
Messages: 1 927

MessagePosté le: Jeu 10 Mar - 22:25 (2011)    Sujet du message: La Route, de Cormac McCarthy Répondre en citant

Je crois surtout que ce livre procure un sentiment instinctif. On adore, et on plonge dedans jusqu'au cou; on est perplexe, comme toi, on dirait; ou bien on déteste totalement.
En tout cas, cette lecture génère quelque chose d'inédit, qui ne laisse sûrement pas indifférent...
Comme quoi l'auteur a frappé fort, non? Wink


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Dramangore


Hors ligne

Inscrit le: 19 Fév 2010
Messages: 1 575
Localisation: où je veux...

MessagePosté le: Jeu 10 Mar - 22:26 (2011)    Sujet du message: La Route, de Cormac McCarthy Répondre en citant

exact... quoique... je sais pas, cette filiation, ce truc d'homme à "homme"... je suis pas dedans. Mes ovaires fantômes sûrement.
_________________
"l'écriture est un combat... il y a ses lâches, ses stratèges, ses guerriers, ses héros... seul le temps nous éclairera sur leur véritable rôle !"
Moi


Revenir en haut
Jack
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Fév 2010
Messages: 1 927

MessagePosté le: Jeu 10 Mar - 22:30 (2011)    Sujet du message: La Route, de Cormac McCarthy Répondre en citant

Mr. Green

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Belledenuit


Hors ligne

Inscrit le: 19 Avr 2011
Messages: 5
Localisation: Aude

MessagePosté le: Mar 19 Avr - 18:38 (2011)    Sujet du message: La Route, de Cormac McCarthy Répondre en citant

Mon avis : (lu en janvier 2010)
 
Voilà donc mon deuxième ouvrage lu pour le défi “100 ans de littérature américaine”. 
J'avais choisi ce titre parce qu'il faisait l'unanimité sur la blogosphère (mais également les forums) et que beaucoup l'ont trouvé excellent. 
Je vais donc être le vilain petit canard car, honnêtement, je n'ai rien trouvé dans cet ouvrage qui soit fantastique au point d'en parler avec tant d'éloges. 
L'histoire en elle-même est plate. Je me suis demandée à de nombreuses reprises où voulait m'emmener l'auteur. 
Le but de ce père (qui demeure anonyme tout au long de l'ouvrage et ça m'a frustrée) est de partir vers le sud en espérant y trouver un peu de soleil, une mer bleue et peut-être aussi des humains sympathiques. 
Je me suis dit : “Ok ! On va les suivre dans cette aventure parce qu'effectivement vivre dans une ambiance cataclysmique ce n'est pas génial !” 
De page en page, j'ai commencé à tiquer : “non de non mais dans quoi je me suis engagée là ! Il va se passer quelque chose oui ou non ?” 
Ben non il ne se passe pas grand'chose dans ce livre. Quelques scènes ont le mérite de faire monter un peu notre angoisse mais elles ne sont pas majoritaires. 
Le père et le fils sont seuls sur cette route. 
Le but était de nous faire monter l'adrénaline avec eux mais la sauce n'a pas pris avec moi. 
Quant à l'écriture de l'auteur, je l'ai trouvée infecte : des phrases qui par moment ne voulaient rien dire (à moins que ce soit un problème de traduction), des “et” à répétition (et dire qu'on fait tout un bla-bla en cours de français pour nos jeunes pour que leurs phrases ne soient pas trop lourdes !!!), des “pardon” et des “excuse-moi” en veux-tu en voilà. 
Je dis non ! Je m'offusque sur ce genre d'écriture. 
Vous l'aurez compris j'ai eu du mal avec ce livre. D'ailleurs, passée la page 82 je ne voulais plus l'ouvrir et puis je me suis dit que peut-être l'histoire allait s'envoler et me faire passer un bon moment. J'ai continué et puis continué encore (jusqu'au bout !) mais arrivé 50 pages avant la fin, j'ai sauté des pages ! Oui, j'ose le dire ! 
Des passages trop longs, qui n'apportent rien parce qu'au final où tout cela nous mène ? …. 
Je suis donc déçue, grandement, par La Route. Je ne sais pas si je tenterai un autre ouvrage de cet auteur mais si c'est le cas il va falloir attendre un bon moment pour que je franchisse le pas. 

_________________
Ma lecture en cours : "L'année du rat" de Régis Descott


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Dramangore


Hors ligne

Inscrit le: 19 Fév 2010
Messages: 1 575
Localisation: où je veux...

MessagePosté le: Mar 19 Avr - 19:06 (2011)    Sujet du message: La Route, de Cormac McCarthy Répondre en citant

ah, les "et" de la route ! Honnêtement, j'ai trouvé le style excellent ! En revanche, c'est cette histoire d'hommes qui m'a laissé de glace... Mais le style, est énorme, et c'est la puissance de ce livre, pour ma part.
_________________
"l'écriture est un combat... il y a ses lâches, ses stratèges, ses guerriers, ses héros... seul le temps nous éclairera sur leur véritable rôle !"
Moi


Revenir en haut
@ngel


Hors ligne

Inscrit le: 17 Fév 2010
Messages: 1 522
Localisation: Belgique

MessagePosté le: Lun 25 Avr - 10:25 (2011)    Sujet du message: La Route, de Cormac McCarthy Répondre en citant

Chaudement recommandé par Sylvie, je n'ai lu que la moitié de "La Route". Pourtant, ma motivation était grande...
J'aurais aimé avoir son enthousiasme et y trouver ce qu'elle avait ressenti. J'ai essayé, en vain.
Je n'ai été éblouie ni par le style, ni par l'histoire ... Un peu comme Belle, j'ai attendu et rien n'est venu ...
Pour les uns, le style de McCarthy est géant; pour d'autres comme moi, c'est tout le contraire. Etrange, paradoxal.
Entre autres, "Bivouac" est un mot qui apparaît à chaque page ... Mais c'est surtout le manque de ponctuation m'a perturbée même si, en compensation, l'auteur a utilisé des phrases courtes, parfois sans verbes pour rythmer le texte. Le manque de virgules m'a épuisée. J'ai fini par focaliser sur ce style particulier.
J'ai dû relire certains passages plusieurs fois pour en saisir tout le sens. Bref, j'ai fini par décrocher de l'essentiel : l'histoire. 
Un exemple (p. 24) :
"Jadis, il y avait de cela très longtemps, quelque part tout près d'ici il avait vu un faucon descendre en piqué le long mur bleu de la montagne pour plonger sur une volée de grues sauvages et de la pointe de son bréchet briser celle du milieu et l'emporter pantelante et désarticulée en bas vers la rivière avec son plumage défait et hirsute flottant derrière elle dans l'air immobile de l'automne."


Les adeptes diront peut-être : "M'enfinnnn ! C'est ce qui fait la force du roman : Originalité, démarcation, bon sang !"  Tu n'as rien compris Angie !
Soit, je n'y ai pas adhéré, tout simplement.
_________________
Carpe Diem - Black @ngel


Revenir en haut
Jack
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Fév 2010
Messages: 1 927

MessagePosté le: Lun 25 Avr - 21:25 (2011)    Sujet du message: La Route, de Cormac McCarthy Répondre en citant

En somme, c'est à peu près ce que je disais au début: ce livre ne laisse pas indifférent(e)...
Mr. Green  


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Claire Favan


Hors ligne

Inscrit le: 19 Avr 2010
Messages: 99
Localisation: IDF 91

MessagePosté le: Jeu 28 Avr - 21:02 (2011)    Sujet du message: La Route, de Cormac McCarthy Répondre en citant

Le livre, je ne sais pas, mais le film m'a vraiment mis une claque monumentale.

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 23:48 (2017)    Sujet du message: La Route, de Cormac McCarthy

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Plumes Noires Index du Forum -> Plumes Croisées -> Livres et auteurs Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  


Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
smartDark Style by Smartor
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group